C’était un de nos engagements pris devant les Bretonnes et les Bretons en décembre 2015 : accompagner la mise en place d’une structure de coordination pour le gallo.

En novembre dernier était organisé, dans l’enceinte du Conseil régional, Cârouje 2016, les premières assises du gallo réunissant une centaine d’acteurs avec pour objectif de construire une véritable politique linguistique en faveur du développement de cette langue de Bretagne. La feuille de route définie à cette occasion prévoyait notamment l’installation d’un Institut de la langue gallèse, soutenu par le Conseil régional.

Promouvoir, éduquer, faire connaître

« Permouver, Eblucer, Evâiller », comme promouvoir, éduquer, faire connaître : ce sera le moteur de cette nouvelle association, basée à Rennes et présidée par Raphaël Gouablin. Ses missions et moyens seront présentés lors de son lancement ce vendredi 31 mars, à 19h au Conseil régional en présence notamment de Kaourintine Hulaud, conseillère régionale déléguée au gallo.

Cette structure de coordination, fédératrice pour les acteurs du gallo, s’appuie sur le travail mené depuis 2014 par une vingtaine d’associations pour aboutir à la charte et au label « Du Galo, dam Yan, dam Vèr » (du gallo, j’en veux). Sa mise en place répond par ailleurs à l’une des préconisations du rapport sur le gallo, adopté à l’unanimité par le Conseil culturel de Bretagne en juin 2015.

Un double objectif

L’Institut de la langue gallèse s’est fixé deux axes d’actions prioritaires : enseignement, formation et transmission du gallo, d’une part, animation de la charte « Du galo, dam yan, dam vèr », d’autre part. Un des enjeux majeurs est aussi de poursuivre le travail de normalisation de la langue, afin de faire converger les méthodes de formation et d’enseignement, indispensable au développement du gallo.

Partagez

Laisser un commentaire